• Sociologie narrative ?
    • Ne faut-il pas imaginer de nouvelles formes, une façon de sociologiser dans et par la narration ?
  • Lectures buissonnières
    • Pour reconstituer le trésor perdu de la littérature du réel. Vous avez rendez-vous avec certains livres mais vous ne savez pas qui ils sont.
  • Images et sons
    • Cette rubrique entend s’interroger sur ce que nous voyons et ce que nous entendons lors de nos enquêtes, ce qui nous frappe l’esprit parce que « ça nous regarde ».
  • Archives
    • Tous les textes publiés sur le site classés par titre et noms d’auteur(e)s. Le début d’un thésaurus à enrichir au fur et à mesure des nouvelles productions.


  • Fragments du monde
    • Penser et comprendre, voilà l’affaire de « Fragments du monde », de celles et de ceux pour qui s’enquérir a plus d’importance que de prononcer 




Liens
Maison Albert Londres
Dire le travail
Non fiction
Agencements
Casiers
Université buissonnière




Sociologie(s) publique(s) ?




Projet chômage




Des récits de papier aux récits 2.0





Sociologie narrative ?

Pour établir la possibilité d’une sociologie narrative, il nous faut inscrire notre projet au point de rupture de la tradition, car dans le moment même où les pères fondateurs des sciences sociales fournissaient les armes qui donneraient un atout décisif à la conciliation du progrès humain avec le progrès technologique, ils rejetaient dans le domaine du divertissement, de la fiction, les écrivains, les conteurs, les romanciers, les reporters qui les avaient précédés, et de loin, dans la description et l’analyse du social.

Or cette divergence des sciences sociales et de la littérature, qui fut la rançon du progrès, c’est aujourd’hui que nous en payons le prix, dans la déshérence de la discipline, rabaissée, au choix, au rang d’un auxiliaire de la gouvernance étatique ou entrepreneuriale, d’une matière scolaire et universitaire, d’un essayisme de mauvais aloi, désertée par une grande partie de l’opinion n’y voyant plus que fausses explications ou piètres excuses pour des comportements amoraux et asociaux, tandis que s’élèvent de toutes parts, de l’intérieur de la discipline, des appels à un renouvellement, à l’émergence d’une sociologie populaire ou publique.

Mais que peut le récit ? Déplacer les points de vue.

0 | 10

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Numa Murard

16 novembre 2023
Faire grand cas : une singulière proposition

Désireux de faire grand cas de l’enquête et des enquêtés, le sociologue peut s’inspirer de deux grands domaines de la connaissance, la médecine clinique, d’une part, et la littérature, d’autre part. Il en résulte une inversion des valeurs : au lieu que le cas soit le moyen, démonstratif ou illustratif, de fonder ou de consolider une proposition scientifique, hypothèse ou thèse, c’est la science qui devient le moyen d’une restitution de l’expérience sociale en ce qu’elle a de radicalement actuel.

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Par David Gaudreault

22 septembre 2022
La sociologie narrative, un opérateur de compréhension


J’ai découvert le site sociologie narrative en 2021, à la suite de discussions avec mon directeur de thèse, Fabrice Fernandez, à l’Université Laval (Québec). Ce fût une rencontre. Un étonnement. Et une incitation pour mon doctorat à mettre « en pelote » les théories qui bordent ce projet d’exposer autrement la vie quotidienne des anonymes. J’ai trouvé dans les diverses théorisations du récit en sciences sociales un solide ancrage pour ma thèse.

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Sophie Hellégouarch

28 novembre 2021
Saisir et dire les manques. Captation auditive, on et off, de vie de joueurs.


Ces fragments du quotidien, recueillis à travers des casques et des micros, illustrent la mobilisation des sens et des affects dans le but de retranscrire et mettre en récit plusieurs voix par l’intermédiaire d’une seule, et par là, interroge le passage à l’écriture.

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Jean-François Laé

7 novembre 2020
Fendre le banal


Une fois par semaine je vais au tribunal de Paris. Je prends des notes et je me dis que le banal est explosif si l’on y prête attention. Le banal, ce qui ne se voit pas dit l’ami Perec. L’insignifiant, si vous y prêtez du temps, se déchire lentement à la vue. L’insignifiant se tient là où il n’y a pas de discours, retiré sous l’herbe. Ce voyage s’arrête au 30 octobre pour la raison que vous savez.

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Claire Salem

28 novembre 2019
Essai de sociologie narrative


Qui aurait pu s’intituler : essai d’ethnographie ironique. "Tu fais quoi dans la vie ? - Une thèse en anthropologie. - Ha, t’étudies des tribus ? - Non, je travaille sur le quartier Simonin, dans le dix-huitième arrondissement. - Je viens d’emménager juste à côté ! C’est vraiment trop cool le dix-huitième, ça donne l’impression de voyager. Tu connais le Compost ? C’est super stylé comme endroit, en plus la bouffe est bio, local, tout ça". Sur le modèle de cet extrait, le dix-huitième arrondissement est décrit comme donnant « l’impression de voyager ». Face à des populations dîtes « précaires » et « issues de l’immigration », ces nouveaux habitants manifesteraient une sorte de fascination pour le populaire et l’étranger. Se pourrait-il, qu’à mon tour, je fasse un terrain « exotique » ? Ces remarques ne sont en tout cas pas sans rappeler les origines coloniales de ma discipline.

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Annick Madec, Sylvie Monchatre & Pinar Selek

14 octobre 2018
Faire connaissance(s). Pour une curiosité d’utilité publique

« L’idée d’un art populaire [...] me semblait ridicule. S’il s’agissait de le rendre accessible au peuple, en sacrifiant les raffinements de la forme, "bons pour des oisifs", j’avais assez fréquenté les gens du monde pour savoir que ce sont eux les véritables illettrés et non les ouvriers électriciens. »
Marcel Proust

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Leonor Canales, Annick Madec, Sylvie Monchatre & Pinar Selek

13 octobre 2018
Sociologie(s) publique(s) en représentation(s) ? Écritures scientifiques & écritures artistiques


Le film de la journée "Sociologie(s) publique(s) en représentation(s) ? Écritures scientifiques et écritures artistiques", à l’Université de Brest, le 6 avril 2018.

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Numa Murard

10 octobre 2018
Pour en finir avec la question de la théorie

A chaque fois que nous sommes invités à parler de la sociologie narrative, la même question revient : quelle théorie défendons-nous ? Je considère tout d’abord la question comme un symptôme du fétichisme...

Publié dans
Sociologie narrative ?

par Jean-François Laé, Annick Madec et Numa Murard

27 septembre 2018
La possibilité d’une sociologie narrative

Depuis longtemps, nous cherchons et produisons des formes pour partager différentes expériences sociales et différentes perceptions du social. Car la perception précède la conception, le percept précède le concept, et même s’ils s’enchaînent mutuellement, en un cercle, ce cercle (le cercle herméneutique) n’est pas un cercle fermé...

Publié dans
Sociologie narrative ?

par

29 juin 2016
Comment rendre la sociologie publique ?

Sur ce thème Sylvie Monchâtre et Pinar Selek organisaient le 27 mai 2016 une journée d’études à l’Université de Strasbourg. On trouvera ici leur texte de présentation des interventions et débats sous la forme d’un dialogue entre les deux chercheuses qui s’interrogent : comment faire une sociologie « d’utilité publique » - pour reprendre l’expression d’Annick Madec ? N’oublions pas que « publier », c’est oeuvrer pour le bien public. Cette question est politique… si l’on accepte de considérer que réfléchir à la manière d’« oeuvrer pour le bien public » constitue une question politique...