• Sociologie narrative ?
    • Ne faut-il pas imaginer de nouvelles formes, une façon de sociologiser dans et par la narration ?
  • Lectures buissonnières
    • Pour reconstituer le trésor perdu de la littérature du réel. Vous avez rendez-vous avec certains livres mais vous ne savez pas qui ils sont.
  • Images et sons
    • Cette rubrique entend s’interroger sur ce que nous voyons et ce que nous entendons lors de nos enquêtes, ce qui nous frappe l’esprit parce que « ça nous regarde ».
  • Archives
    • Tous les textes publiés sur le site classés par titre et noms d’auteur(e)s. Le début d’un thésaurus à enrichir au fur et à mesure des nouvelles productions.


  • Fragments du monde
    • Penser et comprendre, voilà l’affaire de « Fragments du monde », de celles et de ceux pour qui s’enquérir a plus d’importance que de prononcer 
  • Récits d’étudiant-e-s
    • Étudier, pratiquer, les sciences humaines et sociales, pas seulement pour avoir un diplôme, mais comprendre le monde, les mondes qui nous entourent...
  • Écritures ordinaires
    • Les écritures ordinaires, celles qui ne sont pas publiées ou publiables, que l’on partage ou pas, que l’on peaufine ou pas, trouvent dans cette rubrique une place centrale
  • Autour du travail
    • Mettre en commun nos expériences et nos observations en rapport avec le travail, qu’il s’agisse d’activités salariées ou non, pour interroger collectivement ce qu’il est au quotidien.


Liens
Maison Albert Londres
Dire le travail
Non fiction
Agencements
Casiers
Université buissonnière




Sociologie(s) publique(s) ?





Écritures ordinaires

Une analyse des pratiques culturelles des Français qui a porté sur trois décennies (1988, 1998 et 2008, Olivier Donnat, Les Pratiques culturelles des Français à l’ère numérique, Enquête 2008, La Documentation française, 2009) montre une grande continuité dans la rédaction de textes personnels, du journal intime au blog en passant par la simple tenue d’un cahier d’écriture. Ainsi, près de 10% de la population s’adonne à l’écriture, qu’elle soit de fiction, de réflexion, d’introspection. Les femmes semblent majoritaires, mais les hommes s’adonnent aussi à ce type de pratique.
Les écritures ordinaires, celles qui ne sont pas publiées ou publiables, que l’on partage ou pas, que l’on peaufine ou pas, trouvent dans cette rubrique une place centrale. C’est donc une invitation à l’expression libre, à la fougue d’écrire, mais aussi à la timidité de s’exposer ainsi et de proposer ses intérêts, ses pensées, ses réactions à l’oeil de lecteurs et lectrices potentielles…



Publié dans
Écritures ordinaires

par Annick Madec

12 mars 2019
Rideaux ! Extérieur nuit.

Parfois des textes en appellent d’autres et se rappellent à notre souvenir. C’est le cas de celui-ci, écrit par Annick Madec en 1992. Ce texte fait écho à celui intitulé "Les rideaux" écrit en 2019 par Sophie H., précédemment publié dans cette rubrique. Que les fenêtres soient dotées de rideaux ou non, qu’ils soient doubles ou translucides, qu’ils proviennent des quartiers pavillonnaires ou impopulaires, qui observe qui ? qui se protège de qui ? et finalement qui parle sur qui ?

Publié dans
Écritures ordinaires

par Fabien Deshayes et Jean-François Laé

7 mars 2019
"Si vous me respecter, respecter mes secrets. Ne pas ouvrir"


Le carnet orange sur lequel sont inscrits ces mots vient d’un magasin Point P qui vend du gros matériel de chantiers et des appareils sanitaires. (...) Sur la couverture, autour du point P, les mots n’ont aucun sens. On a beau dix fois les relire, c’est le vide. On peut donc abandonner là l’objet trouvé. Ce n’est que si l’on se décide à l’ouvrir que les lettres et les mots prennent sens : en fait l’auteur fait un jeu de mot.

Publié dans
Écritures ordinaires

par Millendall

7 février 2019
Hommage à grand-père Jo


L’histoire de grand-père Jo, cheminot, marcheur, taiseux, amateur de lectures, de conférences, et de ping-pong, racontée par sa petite-fille.

Publié dans
Écritures ordinaires

par Sophie Hellegouarch

7 février 2019
Les rideaux


Là sur les marches de l’escalier, je vous observe à travers les carreaux jaunis des portes. Je les ai toujours trouvées moches d’ailleurs, ces portes marrons avec ces carreaux jaunes. Couleur fumée de cigarette.

Publié dans
Écritures ordinaires

par Le voisin d’en face

17 octobre 2018
Au jour le jour

PNG - 392.7 ko

La dame d’en face a recommencé. D’un geste à la fois vif et nonchalant (sa main est restée en l’air après le jet, cinq, dix, quinze secondes), elle a jeté ses affaires sur le parking devant l’immeuble, jonchant l’asphalte de livres neufs, de boites de médicaments, d’une éponge et d’un ours en peluche...

Publié dans
Écritures ordinaires

par Claude Solimen

14 octobre 2018
Un an et demi


Le jour de la visite, il n’est pas là. Pas là, physiquement. Il a laissé des traces. Le cendrier plein dans la cour, un gros cendrier métallique plein de mégots jaunes orangés de cigarettes industrielles...

Publié dans
Écritures ordinaires

par Khédéja

29 septembre 2018
L’enterrement de mon mari

En France pour mon mari on a fait comme en Algérie. Il est mort le jeudi. Il a été enterré samedi après midi. Il y avait les enfants, la famille, les amis, les ouvriers de la mairie de toutes les origines...