• Sociologie narrative ?
    • Ne faut-il pas imaginer de nouvelles formes, une façon de sociologiser dans et par la narration ?
  • Lectures buissonnières
    • Pour reconstituer le trésor perdu de la littérature du réel. Vous avez rendez-vous avec certains livres mais vous ne savez pas qui ils sont.
  • Images et sons
    • Cette rubrique entend s’interroger sur ce que nous voyons et ce que nous entendons lors de nos enquêtes, ce qui nous frappe l’esprit parce que « ça nous regarde ».
  • Archives
    • Tous les textes publiés sur le site classés par titre et noms d’auteur(e)s. Le début d’un thésaurus à enrichir au fur et à mesure des nouvelles productions.


  • Fragments du monde
    • Penser et comprendre, voilà l’affaire de « Fragments du monde », de celles et de ceux pour qui s’enquérir a plus d’importance que de prononcer 
  • Récits d’étudiant-e-s
    • Étudier, pratiquer, les sciences humaines et sociales, pas seulement pour avoir un diplôme, mais comprendre le monde, les mondes qui nous entourent...
  • Écritures ordinaires
    • Les écritures ordinaires, celles qui ne sont pas publiées ou publiables, que l’on partage ou pas, que l’on peaufine ou pas, trouvent dans cette rubrique une place centrale
  • Autour du travail
    • Mettre en commun nos expériences et nos observations en rapport avec le travail, qu’il s’agisse d’activités salariées ou non, pour interroger collectivement ce qu’il est au quotidien.


Liens
Maison Albert Londres
Dire le travail
Non fiction
Agencements
Casiers




Sociologie(s) publique(s) ?





Notes critiques
0 | 10

Publié dans
Notes critiques

par

29 juin 2016
Les rappeurs, sociologues de la déviance

Avec l’effacement dans le débat public des questions de domination de classe ou des mécanismes structurels d’exploitation qui font les quartiers pauvres et y relèguent les catégories populaires – souvent non-blanches –, ce sont aussi les causes sociales de la déviance, dont on supprime la signification sociale et politique, qui sont éclipsées. Cette question de la déviance, et plus particulièrement de la délinquance et des violences urbaines – ces deux vedettes de l’actualité médiatique et politique –, fréquemment abordée dans les textes de rap, y est souvent pensée de manière sociologique : avec des mots et des concepts très proches de ceux développés par certains chercheurs, les rappeurs se font alors en rimes sociologues de la déviance...

Publié dans
Notes critiques

par

29 juin 2016
Comment rendre la sociologie publique ?

Sur ce thème Sylvie Monchâtre et Pinar Selek organisaient le 27 mai 2016 une journée d’études à l’Université de Strasbourg. On trouvera ici leur texte de présentation des interventions et débats sous la forme d’un dialogue entre les deux chercheuses qui s’interrogent : comment faire une sociologie « d’utilité publique » - pour reprendre l’expression d’Annick Madec ? N’oublions pas que « publier », c’est oeuvrer pour le bien public. Cette question est politique… si l’on accepte de considérer que réfléchir à la manière d’« oeuvrer pour le bien public » constitue une question politique...

Publié dans
Notes critiques

par

9 mai 2015
La corne du taureau de Michel Leiris

Comprendre l’infime réflexivité de la mise en danger des familles populaires lors des rencontres scolaires. L’architecture scolaire se veut républicaine. Chaque matin, l’établissement ouvre ses portes, accueille en son sein l’enfant, referme ses portes et isole l’élève du reste du monde. Ses seuils - lourde porte en bois, grille coulissante, gardien ou gardienne - se franchissent avec une formalité que le quotidien et l’habitude ne défont jamais...

Publié dans
Notes critiques

par

7 février 2015
L’enseignement de la sociologie à l’Université : émancipation dialogique ou domination sociologique ?

« Une théorie » affirmait Deleuze dans une discussion avec Foucault, « il faut que ça serve, il faut que ça fonctionne. Et pas pour soi-même. S’il n’y a pas des gens pour s’en servir, à commencer par le théoricien lui-même, qui cesse alors d’être théoricien, c’est qu’elle ne vaut rien ». La théorie pour de la théorie peut rapidement devenir stérile. Or, rares sont les sociologues qui s’engagent sur le terrain dans des actions de diffusion, alors même que de l’autre côté, les chances de réappropriation des analyses sociologiques par les individus concernés demeurent faibles ..

Publié dans
Notes critiques

par

17 décembre 2014
Raconter le placement

Le placement ne se raconte pas dans une situation ordinaire de la vie sociale sous peine d’être renvoyé aux stigmates des mauvais parents ou des pauvres enfants. Pour autant, dire et raconter au sociologue, c’est se différencier des caractéristiques principales attribuées aux parents d’enfants placés et aux enfants placés en apportant nuances et singularités...

Publié dans
Notes critiques

par

12 septembre 2014
Un stage à La Borde dans les années 1970

Beaucoup d’écrits publiés sur cette clinique nous avaient permis de nous faire une certaine idée des méthodes pratiquées dans cet établissement considéré comme lieu psychiatrique « marginal ; ils étaient en outre suffisamment séduisants pour que nous ayons envie de voir de plus près comment fonctionnait cette institution dirigée par Messieurs Oury et Guattari...

Publié dans
Notes critiques

par

12 septembre 2014
La savante, la démocratie... et la sociologie narrative

Le 26 avril 2002, Arlette Farge, Marcel Gauchet et Pierre Laborie s’interrogeaient, dans Libération, “sur la responsabilité des élites intellectuelles dans la montée des extrémismes politiques“. La grande manifestation du 1er Mai, préparant l’élection de Jacques Chirac, s’organisait pendant que l’historienne des sensibilités, le philosophe de la politique et l’historien de l’opinion publique répondaient à la question : “D’où vient cette rupture de plus en plus nette entre élites et classes populaires ? “

Publié dans
Notes critiques

par

12 septembre 2014
Lire des photos dans une perspective de genre. A propos de Pouléis, un village des Monts d’Arrée

L’image (photo, film documentaire…) peut être un outil à l’aide duquel le sociologue collecte du matériau pour sa recherche, concernant notamment les dimensions non verbales des comportements. Les images déjà existantes, quant à elles, peuvent constituer un objet d’étude susceptible d’enrichir notre compréhension du social. C’est cette seconde démarche qui sera la mienne ici...

Publié dans
Notes critiques

par

7 février 2014
Apprendre des "erreurs de cadre" : le sociologue face à ses bourdes

Dans ses temps de présence sur le terrain, le sociologue s’affronte à des situations marquées au sceau de l’étrangeté. Sauf à réaliser une sociologie du proche, il n’évolue généralement pas en milieu d’interconnaissance. Au début de ses investigations au moins, le terrain lui est tout au plus rendu familier par des lectures préalables..

Publié dans
Notes critiques

par

27 janvier 2014
Avec un groupe de reggae

Je voudrais confier à votre sagacité critique un texte que j’ai rédigé il y a quelques années. Ce qui me semble « intéressant » dans ce document, c’est la manière dont ce récit peine à démarrer. En le relisant rapidement je me suis aperçu que je m’empêtrais dans plusieurs registres d’écriture..