• Sociologie narrative ?
    • Ne faut-il pas imaginer de nouvelles formes, une façon de sociologiser dans et par la narration ?
  • Lectures buissonnières
    • Pour reconstituer le trésor perdu de la littérature du réel. Vous avez rendez-vous avec certains livres mais vous ne savez pas qui ils sont.
  • Images et sons
    • Cette rubrique entend s’interroger sur ce que nous voyons et ce que nous entendons lors de nos enquêtes, ce qui nous frappe l’esprit parce que « ça nous regarde ».
  • Archives
    • Tous les textes publiés sur le site classés par titre et noms d’auteur(e)s. Le début d’un thésaurus à enrichir au fur et à mesure des nouvelles productions.


  • Fragments du monde
    • Penser et comprendre, voilà l’affaire de « Fragments du monde », de celles et de ceux pour qui s’enquérir a plus d’importance que de prononcer 




Liens
Maison Albert Londres
Dire le travail
Non fiction
Agencements
Casiers
Université buissonnière




Sociologie(s) publique(s) ?




Projet chômage




Des récits de papier aux récits 2.0




Dernières publications


Publié dans
Images et sons

par Collectif

10 avril 2023
Le cercle des polygraphes #8. Du rire aux larmes


Du rire aux larmes, les contraires se touchent. Le cercle propose aux auditeurs.trices de partager ces émotions. Dans un feuilleton télévisé venu du Mexique, où l’on rit tellement des moqueries qu’à la fin on s’en attriste (El Chavo de 8). A travers une mission de téléréalité qui dépeint les exigences des bourgeois lorsqu’ils visitent un appartement (L’Agence). Ou lorsque le stand-up d’une employée de supermarché s’approche si près de la réalité vécue qu’elle ne fait plus rire (One night). Nous n’oublierons pas Le rire de Djamila Bouhired, capable de stopper la guillotine du pouvoir colonial. Et on verra aussi, puisqu’on ne peut plus rire qu’avec les mêmes, qu’on peut toujours rire avec des mèmes. Que vous soyez au travail, en déplacement, ou dans un fauteuil, le Cercle espère ainsi vous faire passer un bon moment.
En direct sur Radio U le dimanche 9 avril à 11 heures et le podcast à la demande sur Radio-U.org
https://www.radio-u.org/Le-cercle-des-polygraphes-8-Du-rire-aux-larmes.html
Publié dans
Images et sons

par Collectif

12 mars 2023
Le cercle des polygraphes #7. Cinquante nuances de violence


Quand les faits divers ne sont pas des articles de journal mais des événements qui se déroulent devant vous et dont vous connaissez les protagonistes.
Quand les immeubles à démolir ont été la troisième peau de leurs habitant.e.s, il reste à raconter que dans ces bâtiments à la courte vie, il y avait des vies pleines. 
Quand les châtiments corporels, la pédophilie et le bizutage égayent la vie du pensionnat.
Quand les jeux vidéos exaltent (le plus souvent) les exploits sanglants des vainqueurs et quand ils proposent (rarement) des figures de résistance.
Quand la violence politique interroge et conteste la légitimité de la violence d’Etat.
Le cercle des polygraphes propose des récits qui racontent les finalités multiples dont la violence est le moyen.
Le cercle des polygraphes est une émission de radio diffusée le deuxième dimanche de chaque mois sur Radio-u.org
Et en podcast ici :
https://www.radio-u.org/Le-cercle-des-polygraphes-7-Cinquante-nuances-de-violence.html
Publié dans
Images et sons

par Collectif

14 février 2023
Le cercle des polygraphes #6. Psy cause toujours


Les récits d’expérience laissent bien souvent entendre des conseils à qui veut bien s’en saisir. Mais quels conseils espèrent recevoir celles et ceux qui s’adressent à la "psy" d’un magazine dit féminin en racontant des fragments de leur histoire ? La psychologisation : un chemin vers toujours plus d’individuation ou plus d’individualisme ? Le cercle des polygraphes, qui ne comprend aucun"psy", donne son point de vue sur quelques petits récits publiés dans le courrier des lecteurs de Version Fémina et s’aventure parfois à donner quelques conseils.
Le deuxième dimanche de chaque mois et sinon en podcast sur Radio U.org
https://www.radio-u.org/Le-cercle-des-polygraphes-6-Psy-cause-toujours.html
Publié dans
Images et sons

par Collectif

15 janvier 2023
Le cercle des polygraphes #5. Les nominés des auditrices


Lors de l’émission précédente, nous, le cercle des polygraphes, avons offert nos coups de cœur, les livres, les films, les chansons, etc. qui ont participé à forger qui nous sommes. Ces cadeaux offerts par des artistes, des penseurs au sens large, venus parfois de loin, d’une époque ou d’un lieu différent, découverts ou transmis par d’autres. Leurs œuvres ont mis en mots ce que nous n’arrivions pas à formuler grâce à la liberté qu’ils et elles ont prise et chacun, chacune nous avons nous-même pris la liberté de raconter aux autres ces découvertes. Nous ne voulions pas en rester là et nous avions envie cette fois de vous entendre. En cette nouvelle année, Morgane, Sarah Luz et Émilie se sont jointes à nous pour partager leurs cadeaux.
En direct sur Radio U à Brest le dimanche 8 janvier 2023 à 11 heures
Et quand on veut le podcast ici : https://www.radio-u.org/Le-cercle-des-polygraphes-5-Tutti-frutti-Les-nomines-des-auditrices.html
Publié dans
Images et sons

par Annick Madec

20 décembre 2022
Nous, Frangins d’Abdel


A propos du film Nos frangins de Rachid Bouchareb, sorti le 7 décembre 2022. L’Atelier de sociologie relaie aujourd’hui la lettre ouverte rédigée par les frères Benyahia qui interroge la responsabilité de toutes celles et tous ceux qui racontent des histoires avec des "personnages réels cités en nom propre"... Il a mis en lumière la solidarité étudiante, engagée moralement aux côtés de SOS Racisme. Mais le film ne peut prétendre raconter les faits réels en laissant dans l’ombre le Collectif pour Abdel, ancré au-delà du périphérique, qui exigeait vérité et justice et posait le racisme comme une question politique et pas seulement morale.
Publié dans
Lectures buissonnières

par Erving Goffman

20 décembre 2022
Conduite de communication dans une communauté insulaire


Soutenue en 1953, la thèse d’Erving Goffman, Communication conduct in an island community, a été publié aux Etats-Unis d’Amérique en 2022, libre de droit, avec une introduction par Yves Winkin. On trouvera ici la présentation de l’éditeur, la traduction d’un extrait du livre, et en complément une note de lecture de Jean-François Laé sur le livre d’ Yves Winkin, D’Erving à Goffman. Une œuvre performée ?.
Publié dans
Fragments du monde

par Marie-Jo Menozzi

18 décembre 2022
Une guêpe sur ta bouche


Une guêpe s’est posée sur ta joue.
L’été 2022 a été « une année à guêpe », comme on dit et ce fut un sujet de discussion très présent partout, au camping et autour de sa piscine, au marché, sur les étals de pêches et de tomates, à la terrasse du bistrot. Le récit de la sociologue et la réaction de l’entomologiste...
Publié dans
Images et sons

par Collectif

15 décembre 2022
Le cercle des polygraphes #4. Tutti Frutti. Les nominés du Cercle


Tutti frutti : les nominé.e.s du cercle
Dans cette émission spéciale Noël, nous allons vous raconter les cadeaux que nous avons reçus les un.e.s et les autres à différents moments de nos vies. Il ne s’agira pas de faire preuve d’érudition ( " Cette fuite loin de notre propre vie que nous n’avons pas le courage de regarder et qui s’appelle l’érudition", Marcel Proust, A la recherche..., Vol 7, p 188.) mais de raconter l’histoire que nous nous racontons à nous-mêmes sur la place et le rôle que ces œuvres ont tenu, tiennent encore dans nos vies. Nous allons vous donner à entendre comment chacun.e d’entre nous fait dialoguer des œuvres dont les auteurs s’ignorent le plus souvent les uns des autres. A un récit répond un autre récit dans l’échange que nous imaginons, inventons.
Sur Radio U tous les deuxième dimanche du mois 101.1 à Brest ou alors en podcast quand vous voulez.
https://www.radio-u.org/Le-cercle-des-polygraphes-4-Tutti-Frutti-Les-nomines-du-Cercle.html?var_mode=calcul
Publié dans
Lectures buissonnières

par Laurent Aucher

11 décembre 2022
Mémoire ouvrière en Val d’Aubois. Journal de recherche


Entre 2018 et 2020, Laurent Aucher a participé à un recueil de témoignages filmés sur le thème de l’industrie en Val d’Aubois. Dans son journal de bord, qui vient de paraître, l’auteur rend compte de ses doutes, difficultés, tâtonnements et petits bonheurs. En portant son attention sur l’ordinaire de la recherche, il donne à saisir une sociologie en actes, laquelle permet de rappeler que, comme toute construction, une enquête sociologique n’est pas réductible à la seule dimension intellectuelle, elle met aussi en jeu du relationnel, du subjectif, de l’affect. Au travers de très nombreux extraits biographiques, il esquisse aussi un portrait sensible et inédit de cette partie du Berry encore trop souvent méconnue. [Crédit photo : Paul-Henry Sironneau. Et pour la photo de couverture : Bernard Declerck)]
Publié dans
Images et sons

par Collectif

13 novembre 2022
Le cercle des polygraphes #3. Toxicomanie, toxicophobie


Le cercle des polygraphes #3. Toxicomanie, toxicophobie
Le cercle des polygraphes réunit des jeunes et des moins jeunes qui savent tous et toutes d’expérience qu’ils et elles ont beaucoup appris à l’école et dans la vie en écoutant des anecdotes, en lisant de la littérature, en regardant des histoires. Le cercle pose le principe que les récits peuvent changer les points de vue. Ils peuvent modifier les regards posés sur des personnes, des situations, des réalités sociales et politiques. Il s’intéresse à toutes les façons de raconter des histoires du moment que ces histoires permettent de comprendre le monde qui nous entoure.
En direct le deuxième dimanche du mois sur Radio U à Brest 101.1
Et à la demande en podcast https://www.radio-u.org/Le-cercle-des-polygraphes-2407.html
Publié dans
Fragments du monde

par Claire Duport

29 octobre 2022
L’enquête, Grands moments de solitude #1. Ensemble, mais pas tout à fait


Les grands moments de solitude, ce sont les foirades de terrain, petits et grands ratages ou situations préoccupantes ; parfois préparés comme tels pour s’ouvrir des portes ou entrer dans la place, souvent inattendus… Pas très éloignés de ce que Goffman préconisait comme un pré-requis du chercheur : "savoir se montrer niais, passer pour un abruti". Ces moments, que tous les chercheurs apprentis ou aguerris ont vécu de multiples fois et/ou avec lesquels ils jouent, parfois drôles, parfois tragiques, sont souvent riches en enseignements.
Ce premier texte pourrait initier une sorte de chronique, à laquelle j’invite chacun-e à prendre le verbe et la plume, et venir à votre tour livrer vos grands moments de solitude et leurs enseignements.
Publié dans
Fragments du monde

par Lucie

29 octobre 2022
Autofiction. La transgression des barrières sociales


Ma naissance dans une famille de la classe moyenne, en tant que petite fille porteuse d’un handicap qui m’empêche de marcher fait partie de moi, mais ne me définit pas entièrement. J’ai tendance à le voir comme une force qui m’a permis d’accroître mon envie d’aller encore plus loin que ce qu’on attendait de moi, de transgresser les barrières que mon corps douloureux m’a parfois mis en tête...
Publié dans
Lectures buissonnières

par Jean-François Laé

29 octobre 2022
Nicolas Jounin, Le caché de la poste


La tournée du sociologue
par Jean-François Laé, mai 2021
Entre services publics et rempailleur de désordres, il fait partie des réparateurs de la vie collective : c’est le facteur. Par son journal d’observation, Le caché de la poste, le sociologue Nicolas Jounin, enfourchant son vélo jaune deux mois durant, nous emmène dans ses tournées.
Publié dans
Fragments du monde

par Alice

26 octobre 2022
Autofiction : Poulette Crevette


Poulette Crevette. Sur la première de couverture, on pouvait voir une petite poule à la drôle de couleur. Dans mes souvenirs, son plumage est d’un violet tirant vers le rouge, une sorte de teinte qu’on ne peut définir avec des mots. Ou alors, je ne connais juste pas assez de termes pour décrire les couleurs. C’est possible aussi. En même temps, quand je relis ce titre...
Publié dans
Images et sons

par Danielle Champion

26 octobre 2022
Mère et fille au marché


Aucun souvenir de ce jour-là. La photo a été prise par un amateur, le format en témoigne. Mais qui ? Pas un familier qui nous aurait accompagnées car, dans ce cas, nous aurions posé. Sur toutes les photos de cette époque qu’il m’a été donné de voir, on prend la pose, voire on esquisse une mise en scène.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 14 |